Sept 2016, hommage aux victimes des attentats terroristes, à Paris.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/video-regardez-le-discours-de-francois-hollande-en-hommage-aux-victimes-du-terrorisme-en-integralite_1831653.html

 J'ai suivi quasiment la totalité de la cérémonie, ce matin.

 Je l'ai trouvée efficace, car très sobre.

  Notre president a fait un discours emouvant, et expliqué, les dernieres mesures, prises, pour amelioer, la prise en chge, notamment, psychologique, des survivants, et de leur entourage.

http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-hollande/terrorisme-hommage-national-aux-victimes-aux-invalides_1831915.html

 Les témoignages, dont celui de Georges Salines, qui a perdu sa fille, étaient pronds, et touchants. Il a écrit un livre sur le sujet, d'une grande intelligence.

 La crainte des familles, aujourdhui, réside dans le fait, qu'elles reprochent à certains politiques, d'instrumentaliser, le risque d'attentat, à des fins électorales.

 La cérémonie a eu lieu, dans le jardin des Invalides, autour d'un lieu emblématique, qu'on appelle, "La fontainede la parole portée".

 Cette fontaine, portée par un carré au sol, représente un homme, qui se tient debout, et portant, sous son bras, sa tête.

http://evant la statue-fontaine « Parole portée ».

  Celà signifie que quoi que l'on fasse, et sachant, qu'il n'existe absolument aucune cause, quelle qu'elle soit, qui puisse justifier le fait, de tuer quelqu'un, son âme elle, continue à vivre, et c'est en ce sens, que l'image qu'il ait laissée, sur Terre, fait, que symboliquement, il est debout.

   Il l'est d'autant plus, que les raisons pour lesquelles, il ou elle ait été assassiné(e), est une cause, liée à la philosophie, l'idéologie, la religion, la poliique, ou n'importe quelle forme de pensée, qui ait fait de lui, ou d'elle, en temps que mortel (le), une personne charismatique, digne d'être montrée en exemple.

   C'est autant de subtilités, que les soldats de daesh, ou de l'état islamique, sont incapables de comprendre puisqu'on leur a inculqué, qu'il sont incapables de penser, et donc, d'imaginer, que de tuer un homme libre, décuple sa capacité à voir esseimmer ses idées apres sa mort.

 En religion, on appelle ça, "des Martyres", mais nul n'est besoin d'être croyant, pour en être un.

 C'est pour cette raison qu'ils ne supportent pas les artistes, et les musiciens.

 C'est que les philosophes, ou les artistes, ont accès à des modes de fonctionnement, ors de leur portée, et donc, qu'il ne peuvent maitriser.

   Pour ce qui concerne le fait qu'il s'agisse d'une fontaine, je suis aussi interpellée, par le fait, que cette dernière, pour moi, evoque inevittablement, le fait, que cette guerre ait lieu, dans une region, où sévit la secheresse, d'autant plus accentuée, que sevit le rechauffement climatique, alors, que les pays du golfe, arrose des pelouses, pour simplement jouer "au golfe".

  Ce qui demontre une irresponsabilité absolue, fasse à la raréfaction de l'eau potable, aujourd'hui, pour certaines populations.

   Pendant l'emission, qia suivi, sur france 2, une histoirienne a mis en avant, le fait curieux, à ses yeuxu, qu'à cause des attetats, les populations civiles, cottoient en permanence, les forces de l'ordre, ou l'armée.

  Elle a bien duit, "curieux", ce qui n'est pas un jugement négatif.

  C'est un fait avéré que ce soit dans les villes, pendant la surveillance, liée au risque attentat, ou que ce soit, lors des attentats, et leurs suites, depuis deux ans, comme dans les centres de rééducations, effectivement, on peut le constater.

  Je pense moi, que c'est une observation, parfaitement salutaire, qui permet de briser des tabous, et faire se cottoyer des mondes, ou des personnes, qui probablement, ne se seraient jamais parlé.

  Que les forces de l'ordre, subissent un surmenage, actuellement, est une évidence, mais je pense sincerement que la percepton des policiers ou de l'armée, même aujourdhui, est radicalement différente, de ce qu'elle pût être, il y a  30 ou 40 ans.

  Quelque soient les catastrophes, individuelles, ou collectives, que nous devons subir, au long de notre vie, on n'a de toute façon, aucune autre issue, par instinct de survie,  que de chercher, comment, souffrir, le moins possible.

  A n'en pas douter, accepter d'observer, que dans le pire, ou se découvre des capacités, qu'on n'aurait jamais soupçonné détenir, comme le pouvoir d'aller l'un vers l'autre, y compris, quand on pense que l'autre est si différent, est la seule satisfaction, qu'on doit accueillir, les bras ouverts.

  A tous ceux, qui ne voient que l'opportunité, de saisir la haine, à bras le corps, pour enfoncer les migrants, aujourd'hui, qui ne sont que des désespérés, qui cherchent un endroit, pour tenter de survivre, que n'ont ils pas souffert assez pour en comprendre, le cheminement.

 Seuls  ceux qui ont souffert, quelquefois, sont dignes d'avoir le minimum de plomb dans la cervelle, pour avoir la prétention de voter, ou de se présenter.

Humanisme criminalité migrants. Souffrance.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !