SANTE.

Vélos electriques, pourquoi, et comment ?

 Moi, j'y crois beaucoup; je sais, je defonce une porte ouverte et bien dans ce cas, je risquede façon moindre de me demettre l'epaule.

http://www.efficycle.fr/?s=velos+electriques&tag=&cat=20&order=DESC&submit=

  Ce à quoi je crois encore plus, moi, c'est au triporteur, electrique, avec le cube, qui est mdulable, pour pouvoir transporter à loisir, soit de jeunes enfants, pour remplacr la seconde voiture à la maison, par exempel, ce qui, sur le budge t d'une menage, n'est pa negligeable, mais aussi, permets d'aller faire ses courses.

  Oui, je sais, on peut aussi, aller les faire à vélo, avec les sacoches.

  Mais pour une famille, avec des enfants, le problème du volume des courses se pose, et tout le monde ne peut pas envisager de bosser avec le drive, alors, le triporteur électrique, pour moi, ça permet vraiment d'éviter, la seconde voiture.

http://www.eco-triporteur.com/transport-ecologique-haute-savoie.html

  Je cite:

La mobilité douce, c’est le créneau de Guillaume Delanoë, ancien élève de l’École de commerce de Grenoble. Deux ans passés en Hollande et un an au Danemark l’ont convaincu que le vélo a de l’avenir… et que c’est même un art de vivre.

  • Il commence par le vélo- taxi puis se lance dans le triporteur, tombé dans les abymes en France dans les années 60. Guillaume croit dur comme fer à son retour en force. Il crée son entreprise en 2008 et développe sa gamme qui va de la version calèche au cargo en passant par le triporteur transporteur d’enfants. Uniques dans leur genre.
  • Aujourd’hui, l’entreprise s’est développée, le magasin de Saint Jorioz a succédé aux garages anonymes sur Annecy ; le montage est maintenant assuré dans ces locaux où les véhicules sont normalisés avec ou sans assistance électrique, leur prix allant de 1300 à 5 000 euros à l’achat. Pour lui, les trois-roues sont « une véritable alternative écologique et économique aux moyens de transport traditionnels. Une voiture coûte, en fonctionnement, près de 3 000 euros par an, c’est le prix d’achat d’un triporteur », compare-t-il.

Les triporteurs de vente ambulante sont plus chers. Car c’est « du sur-mesure. Il faut adapter chaque véhicule à l’activité : hot-dogs, crêpes, smoothies… »

Et les créneaux sont multiples. Les triporteurs (aussi appelés vélo-cargo) destinés au transport de marchandises intéressent ainsi les collectivités. « Nous en avons notamment fourni à la Ville de Nantes, pour la collecte des déchets verts. » Il a aussi vendu d’autres modèles : « À Nice, pour du transport nocturne de personnes ; à une assistante maternelle de Loire-Atlantique ; à une société qui fait de l’événementiel… » Une liste politique de la ville de Cognac lui a même loué un triporteur dans le cadre de sa campagne pour les élections municipales !

A l'heure où les moteurs diesel provoquent des sérieux dégâts sur notre santé, le triporteur électrique offre une fantastique alternative écologique et économique aux moyens de transports traditionnels, ainsi qu'un support média original et attractif.

Eco-Triporteur apporte des solutions concrètes sur des véhicules dotés d'une assistance électrique et pour des applications diverses et variées :

 le transport d'enfants et de personnes,
 la livraison de marchandises,
 la communication mobile,
 l'événementiel,
 la collecte de déchets,
 la vente ambulante...

Là où une voiture rejette environ 150g de CO2 au kilomètre, Eco-Triporteur annonce une pollution nulle.
En utilisant Eco-Triporteur pour vos trajets urbains vous pouvez réduire considérablement vos émissions de CO2.

C'est un moyen de transport original, convivial et écologique.

Depuis 2008, nous offrons à la location ou à la vente un gamme de triporteurs toujours plus grande et encore plus innovante.

Notre experience nous a permis de développer et de commercialiser des modèles de triporteurs qui répondent aux besoins de mobilité douce en milieu urbain.

 


 

 Street Marketing


Le street marketing se développe de nos jours pour permettre aux marques d’aller plus vite au contact de ses consommateurs, d’interagir avec eux, de faire en sorte que cette fois, oui, ils sauront qui elles sont.

Grâce au Street Marketing, Eco-triporteur est tout naturellement devenu un support visuel attractif permettant aux marques de communiquer en atteignant pleinement leurs objectifs.
Annonceurs, communiquez avec Eco-Triporteur

Pour réussir le lancement d'une marque , d'un nouveau produit, d'une opération commerciale "habillez" nos véhicules à vos couleurs !
Avec notre surface publicitaire mobile nous vous offrons une visibilité inégalée.

Eco-Triporteur c'est aussi et surtout un support écologique et novateur donc citoyen et attractif.
C'est votre campagne de publicité au service de votre cible en l'aidant dans ses déplacements urbains.
Eco-Triporteur c'est la possibilité de distribuer aux passagers invitations, bons de réduction, flyers, échantillons, documentations...


"L'écologie est aussi et surtout un problème culturel, le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux"
(Nicolas Hulot)

SI LE DEVELOPPEMENT DURABLE, L'INNOVATION,

LE SERVICE EST IMPORTANT POUR VOUS,

CONTACTEZ NOUS...

 VOUS POUVEZ LES LOUER AUSSI, pour essayer, avant desautrle pas, et suprrimer, votre voiture ou votre seconde voiture.

http://www.eco-triporteur.com/location-velos-triporteur.html

Lire la suite

Quels points communs ont les Normands avec les Anglais ?

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/quels-points-communs-ont-les-normands-avec-les-anglais-1095093.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20160927-[info-titre6]

 Et oui, je suis parfaitement d'accord avec cette analyse, de toute évidence, la decision du braxit, à semé bien plus le trouble, dans le sud de l'Angleterre que dans le Nord.

Lire la suite

Les migrants, pour le front national, du "détail", à la poussière..... INCROYABLE.

http://actu.orange.fr/politique/videos/fermer-la-jungle-de-calais-eparpiller-la-poussiere-pour-marechal-le-pen-VID0000002cZkb.html

 Visiblement, marion marechal le pen, aussi incompetante que sa tante, en psychologie, ignore, ce qu'est un acte manqué, comme leur idole, donald trump qui a montré hier soir, sa véritable nature, lors de ce premier debat télévisé.

 Aini, la boucle est bouclée, marine le pen, qui s'en va se présenter au éléctions présidentielles, se verrait réglé la facture, parait il, par son père, (bizarre que persnne n'en parle), avec lequel elle serait réconciliée, et sa petite fille, elle, par cet acte manqué, confirme le mepris veritable, qu'ils eprouvent visà vis de ce phenomène.

 Certains peut être, sous estiment complètement, une telle parole.

 C'est au contraire, particuièrement interpellant, si l'on considère, au contraire que chacun ayant parfaitement conscience, du fait, que ce flux migratoire, vers l'Europe, met cette dernière, au pied du mur, ce qui objectivement, n'est que la stricte vérité,  et atteste donc, le fait, quepour les extrêmes droites europennes, la preuve est effectivement faite à present, qu'il s'agit, d'un racisme pur et dur, qui tend à retirer, aux mifgrants, le stutut d'être humains....

 Voilà, ce que traduit, ce vocabulaire. Oui, il ne s'agit pas de lapsus, mais bien d'une choix de vocabulaire, parfaitement choisi, et visiblement, assumé.

   J'ai deja beaucoup travaillé, pour démontrer à quel point le front national, était un pati parfaitement toxique, pour notre pays, aussi, je suis assez triste de penser que certains, s'egarent, en les envisageant, au pouvoir.

   Pour leur nombre, ne vous fiez pas aux sondages, qui ne veulent rien dire.

   Personne ne sait encore, pour dire vrai.

  Mais ce qui est vraiment interpellant, par ces mots, venant de marion marechal le pen, réside, dans leur irresponsabilité, qui tend à faire passer ce problème, comme  tellement accessoire (d'où la comparaison avec le detail, de son grand père), qu'on peut les glisser sous le tapis, alors, qu'au contraire, le phénomène migrants, est le problème numero 1, vis à vis de l'Europe aujourd'hui, voilà, ce qui est grave.

Lire la suite

Il n'y a que la Culture qui sauvera le monde, et absolument rien d'autre.

 Bon, je dois ecrire un livre sur le sujet, maislà, franchement, je peux pas j'ai piscine....

   Alors, des que je vois un truc de culturel, qui traite de façon particulièrement efficace, un problème d'actualité, je vous ferai signe, hein, et puis après, on se fait un baby....

   Le baby foot...

    Enfin, quand je dis "on se fait un baby", ça veut pas dite que je veux copuler, avec chacun qui vient me lire, dans un but procréatif.

 C'est un sport tacticostatique, réservé aux grandes feignasses, qui envoient les autres jouer au foot à sa place, et qui se la coule douce, devant un chocolat chaud, au fond d'un bistrot.

  Oui, avec, je prendrai un croissant, s'il en reste de ce matin.

 Bon, je viens dedecouvrir, "cherchez Hortense".

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=201454.html

  Bon, je ne  le reconnais, dès qu'il y a Bacri quelque part, son sourire legendaire, son physique de jeune premier, son empathie communicative, systematiquement, je me dis, YES, voilà, au mons, un homme qui donne envie, de vehiculer, autour de soi, la Joie, la bonne humeur, etc, etc....

 Excusez moi, je ne peux que rgoler, parce que je viens de lire les critques, en dessous, et  je ne resiste pas à faire des pichnettes,  de ci de là, pour epustiller, les chieurs, c'est une vraie recreation, pour moi.

 BREF, moi, j'ai passé un excellent moment.

  Par les temps qui courent, où les mots "solidarité", "entraide", "attention", "bienveillance", sont autant de mots, qu'on aimerait tant pouvoir utiliser en politique, en les vidant de leur véritables significations, à des fins electoralistes, je dois dire que j'ai degusté ce film, fort subtile, sur les rapports humains, que je n'ai pas resisté à sourire;

  Non pas au sujet du film, bin sûr, fort juste, mais plutot, en repensant à certains politiques, qui sont tellement hypocrites, qu'ils oseraient utiliser le mot "bienveillance", oui, j'ai bin dit, BIENVEILLANCE, comme argument electoral.

  Bon, c'est vrai, que depuis qu'on a appris qu'un maire front national, voulait avoir le buste de Jean Jaures, dans sa mairie,  comme on dit vulgairement, "accroche toi, au pinceau, je retire l'echelle", mais enfin, quand même......

  Enfin, voilà veritable bouffée d'ob xygène que ce film, qui m'a fait énormement de bien.

Lire la suite

Harcèlement de rue.

https://artistecomptantpourrien.wordpress.com/2016/04/22/toi-jvais-te-baiser/comment-page-6/#comment-1812

 Je crois que j'ai deja posé le lien vers cet article, sur le site, mais je ne retrouve pas.

 Je reçois régulièrement par mail, de nouveau commentaires, alors je réponds là bas, donc, il faut aller vérifier, et le lire.

 En cours de rédaction.

Lire la suite

Pédophilie : l’affaire di Falco relancée.

http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/info-franceinfo-pedophilie-laffaire-di-falco-relancee_1837935.html

 Je copie colle, et je commente.

C’est une information franceinfo : monseigneur di Falco, l’évêque de Gap, ex-porte-parole médiatique de l’épiscopat, est assigné au civil dans une affaire de pédophilie présumée.

Un ancien élève, qui se fait appeler "Marc", veut demander réparation pour le préjudice qu’il aurait subi, après des viols et des agressions sexuelles que le prêtre aurait selon lui commis dans les années 1970, alors qu'il avait entre 12 ans et 15 ans. À l’époque, monseigneur di Falco était le directeur du petit collège de Saint-Thomas-d’Aquin dans le 7e arrondissement de Paris.

Ça a commencé par des relations sexuelles et des viols. J’avais 12 ans, ça a duré de 1972 à 1975

"Marc", à propos
de monseigneur di Falco

En 2001, cet homme avait déjà porté plainte contre monseigneur di Falco. "Marc" raconte : "Je rencontre di Falco en 1972 par l’intermédiaire de copains qui m’amènent chez lui. On va dans son salon, et à un moment je me retrouve sur lui. Il était allongé sur le canapé marron en velours côtelé. Moi j’étais assis dans le canapé. Il m’a attrapé et il m’a mis sur lui et après on est passé dans la chambre. À ce moment-là, c’est la tétanie qui est arrivée, c’est-à-dire, la respiration qui se coupe. On se déshabille, il continue cette même chose. Il a des mouvements de va et vient, il m’utilise pour se frotter. Ça a commencé par des relations sexuelles et des viols. J’avais 12 ans, ça a duré de 1972 à 1975".

Marc se souvient aussi d'un week-end où le père di Falco l’a amené à Strasbourg : "On a été logé chez des amis à lui. On dort d’ailleurs chez eux, on a un lit double dans un grand salon et c’est là où on dort ensemble quand même... chez ces amis-là. À Strasbourg il m’a pris en photo, il a même fait un poster de moi avec cette photo, un très très grand poster, c’est très étrange ça, ça fait une surprise, y’a que moi sur la photo." Devant les enquêteurs, Monseigneur di Falco dément avoir dormi dans le même lit que "Marc" à Strasbourg.

C’est une information franceinfo : monseigneur di Falco, l’évêque de Gap, ex-porte-parole médiatique de l’épiscopat, est assigné au civil dans une affaire de pédophilie présumée.

Un ancien élève, qui se fait appeler "Marc", veut demander réparation pour le préjudice qu’il aurait subi, après des viols et des agressions sexuelles que le prêtre aurait selon lui commis dans les années 1970, alors qu'il avait entre 12 ans et 15 ans. À l’époque, monseigneur di Falco était le directeur du petit collège de Saint-Thomas-d’Aquin dans le 7e arrondissement de Paris.

Ça a commencé par des relations sexuelles et des viols. J’avais 12 ans, ça a duré de 1972 à 1975

"Marc", à propos
de monseigneur di Falco

  En 2001, cet homme avait déjà porté plainte contre monseigneur di Falco. "Marc" raconte : "Je rencontre di Falco en 1972 par l’intermédiaire de copains qui m’amènent chez lui. On va dans son salon, et à un moment je me retrouve sur lui. Il était allongé sur le canapé marron en velours côtelé. Moi j’étais assis dans le canapé. Il m’a attrapé et il m’a mis sur lui et après on est passé dans la chambre. À ce moment-là, c’est la tétanie qui est arrivée, c’est-à-dire, la respiration qui se coupe. On se déshabille, il continue cette même chose. Il a des mouvements de va et vient, il m’utilise pour se frotter. Ça a commencé par des relations sexuelles et des viols. J’avais 12 ans, ça a duré de 1972 à 1975".

   Marc se souvient aussi d'un week-end où le père di Falco l’a amené à Strasbourg : "On a été logé chez des amis à lui. On dort d’ailleurs chez eux, on a un lit double dans un grand salon et c’est là où on dort ensemble quand même... chez ces amis-là. À Strasbourg il m’a pris en photo, il a même fait un poster de moi avec cette photo, un très très grand poster, c’est très étrange ça, ça fait une surprise, y’a que moi sur la photo." Devant les enquêteurs, Monseigneur di Falco dément avoir dormi dans le même lit que "Marc" à Strasbourg.

  En 2002, la justice classe la plainte parce que les faits présumés remontent aux années 1970 et sont prescrits. Aujourd’hui, après avoir épuisé toutes les voies de recours possibles au pénal, "Marc" lance une nouvelle procédure au civil. Il veut demander réparation car malgré plusieurs thérapies, il dit souffrir encore des conséquences de cette affaire : "La tétanie. Dès qu’il y a de l’émotion, je me bloque, comme ce qui m’est arrivé en 1972 avec di Falco. Ça m’est resté dans le corps. Je vois flou, je n’entends plus, il ne se passe plus rien, je ne peux pas travailler. Ce sont des séquelles que je continue à avoir depuis l’âge de 12 ans." 

  Oui, moi, je comprends tres bien ce qu'il ressent, on appelle ça, le phenomène de sideration, c'est un reflexe, ulytime, on se fige, en fsant le mort, quasiment, parce qu'on est pesuadé, qu'on va mourir, c'est classique, en cas de viol.

Un autre facteur l'a poussé à agir : il s’agit de l’affaire Barbarin, qui a ravivé son ressentiment. "L’affaire de Lyon a re-réveillé tout ça, raconte "Marc". C’est remonté comme un bloc. Là je me suis dit, il faut qu’il soit puni. Et pour le punir, il faut que cette affaire aille en justice. Si on me reconnaît comme une victime, il va se passer quelque chose pour lui, fatalement. Il va y avoir une sanction. Et le fait est qu’il y a d’autres victimes qui se sont manifestées et je pense qu’il y en a d’autres."

"Marc" est soutenu par une seconde personne qui dit aussi avoir été victime du prêtre quand il avait 10 ans et alors qu’il était au collège Bossuet (Paris, 6e arrondissement), dont le père di Falco était le directeur. Sa plainte avait aussi été classée sans suite en 2002 pour cause de prescription. Cet homme se fait appeler "Paul" Aujourd’hui il ne souhaite pas assigner l’évêque de Gap, mais il se dit solidaire de "Marc" : "Je veux le soutenir dans sa démarche parce qu’il n’est pas tout seul. Nous sommes ensemble contre di Falco, contre le mal qu’il a fait sur nous et que nous portons toujours malgré les 40 ans passés. C’est un manipulateur. C’est un manipulateur ce Di Falco qui a su me manipuler, moi enfant fragile, me manipuler si bien qu’il est parvenu à m’agresser. Il a mis sa main dans mon pyjama et si je ne lui avais pas dit d’arrêter, il aurait été plus loin".

Monseigneur di Falco a toujours farouchement nié les faits

franceinfo a contacté monseigneur di Falco, mais il n’a pas souhaité s’exprimer. En 2002 monseigneur di Falco avait déposé une plainte en dénonciation calomnieuse, plainte rejetée par la justice deux ans plus tard.

Concernant la relance d'une procédure au civil, l'avocat de monseigneur di Falco, Maître Baratelli nous a transmis le courrier suivant : "La plainte qui avait été déposée en son temps avait été non seulement classée pour prescription, mais encore parce que les faits étaient totalement infondés [...]. Quel est le sens, plus de 40 ans après ce qu'il raconte avoir subi, plus de 14 ans après le classement de la plainte pénale, d'une assignation civile sans fondement ? [...]

   Je trouve profondément choquant, qu'un avocat, puisse tenir de tels propos, parce que démontre à n'en pas douter, qu'il est rigoureusement incompétent, dans le domaine.

 Et oui, par définition, les crimes sexuels, sont tellement graves, en ce qui concerne les sequelles, sur le long terme, que pris par la honte, souvent, au début, on ne dit rien, parce qu'on est persuadé, qu'on ne sera pas cru, d'une part, et qu'on a été coupable, d'avoir aguiché, ou séduit, et la réacton, à l'epoque, de la Justice, justement, est allée en ce sens.

 Je suis vraiment consternée, par contre que Di falco  ait eu le culôt, de porter plainte, pour diffamation, puisque de toute évidence,  ces deux là, les victimes, ne sont certainement pas les deux seuls, et que d'autres plaintes vont arriver, sur ce pedophile là.

 Je suis d'autant plus attérrée par cette histoire, qu'il jouait un rôle fort important, dans les médias, à l'époque, et qu'il "présentait bien" comme on dit à la campagne.

  Je compatis, pour tous ceux, qui lui ont fait confiance, à l'epoque, voyant en lui, un interlocuteur, une sorte de maillon, entre les médias, et l'episcopât français, comme quoi, il y a toujours, des chainons pourris, là, où on ne les attend pas !

  Et je précise, que je suis vraiment triste, pou tous ceux, qui tentent de rendre plus facilement assimilable les religions, de voir, qu'un homme à qui l'ont ait pu confier, une tâche aussi noble, ait pu se ccomporter, comme un véritable fumier, dans la réalité, avec ces enfants.

  Une démarche aussi vile, aussi déplacée qu'incongrue, tente maladroitement de profiter du sillon creusé par les affaires occupant le diocèse de Lyon [...]. Monseigneur Jean-Michel di Falco avait, au moment des premières accusations de 2002, bénéficié du soutien de l'opinion publique

 Et oui, bien sûr, le fameux "opinion public", celui là même aujourd'hui, qui trouve vraiment deplacé, d'aller chercher des noises, à ces pauvres curés pedophiles...

 Seulement voilà, les victimes parlent à présent....

 LA HONTE EST DU COTE DES PEDOPHILES ET DES VIOLEURS et plus du côté des victimes.

et du soutien de tous ceux qui ont pu le côtoyer tout au long de sa vie.

   Ha, oui, oui on sait deja, tout ça, on sait même que dans certaines familles catholiques, et "au dessus de tout soupçon", il se trouve certains parents, ou mères grenouilles de bénitier, qui disent à leurs enfants, qui expliquent que le curé l'a violé, la chose suivante , (je n'invente rien), "si tu dis du mal, de monseigneur barbarin, on ira en enfer".

   Alors, imaginez donc, si c'est le voisin de "prie Dieu", qui s'est fait violer, le pauvre petit choupinet, je vous raconte même pas comment on lui fait fermer, son tiroir à osties !

 Jamais personne n'avait pu apporter un témoignage contraire à la rectitude morale et intellectuelle de cet homme".

  Moi, perso, sur le bonhomme, quand on me parle rectitude, j'aurai plutot tendance à repondre BANDAISON, hein, désolée, mais enfin, il faut quand m^me bien remettre les choses, à leur place, à la fin, hein, quand  la victime raconte que Di falco, se frittait contre lui,  c'était de masturbation, dont il était question, et pas d'autre chose, d'accord ?

  Enfin, pour conclure, aujourd'hui, je vais vous dire, moi, à qui je pense,  je pense à michel Serraut, qui devait être copain, avec lui, probablement, et qui ne devait pas sa voir, lui, enfin, je ne pense pas. Et ça me fait immensement, de peine, de voir, que ce connard, ait pu rouler, dans la farine, comme il l'a fait, pendant autant de décennies, les gens qui ont pu boire ses paroles.

 

Lire la suite

Il faut absolument revoir les accords du Touquet.

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/expliquez-nous/expliquez-nous-les-accords-du-touquet_1784409.html

  Je rappelle que si les migrants souhaitent aller en Angletere, c'est parce qu'il est connu partout, dans le monde que les lois, relatives au travail, sont particulièrement laxistes.

 Lors du brexit, il a été déclaré par Theresa Mey, que ces lois, changeraient. Est ce que c'était des effets d'annonce ou bien est ce la veritéé ?

 Pour l'instant, il n'en est rien.

 Moi, j'ai ma fille, qui vit à Londres, depuis 15 ans, maintenant, elle a été licenciée, parce que le musée dans lequel elle travaillait, a fermé.

 Elle a touché une indemnité, soit. Mais en attendant, le seul travail qu'elle ait trouvé,  c'est quasiment, au jour le jour....

 Est ce que c'est vraiment ça, prendre soin, des travailleurs, aujourd'hui, au Royaume Uni ?

 D'autre part, je rappelle que les migrants qui souhaitent aller en Angleterre, ne passent par la France, que parce qu'ils y sont contraints, géographiquement.

 Oui, je sais, ça fait un peu "la palissade", mais il n'empêche, que c'est malgré tout la vérité.

 Comment le Royaume Uni, gérerait il des bâteaux de migrants, s'ils contournaient la France, par l'Atlantique, sans poser pied, sur le sol français   ?

  Je ne trouve pas normal, que ce soit le continent européen, qui se retrouve à gérer les problèmes d'immigration, vers les Royaume Uni, pour moi, c'est illogique.

  Enfin, pour finir, le je rappelle que le regroupement familial, me semble être le minimum syndical, qu'il serait bon de voir respecté, il me semble, non ?

 

Mardi 27 septembre 2016.

Un regard normand sur les similitudes, entre Royaume Uni, le sud notamment, et la Normandie, est assez bien vu, il me semble.

http://abeillefrancoisenielaubin.e-monsite.com/blog/europe-qu-on-vous-dit/quels-points-communs-ont-les-normands-avec-les-anglais.html

  L'idéal, serait, en vérité, que les lois du travail, soient les plus simillaires possible, entre Royaume Uni, et la France, de telle srte que l'un et l'autre, soient aussi "courtisés", l'une que l'autre.

Lire la suite

Lettre ouverte à François Hollande.

Ce message a été posté, sur le portail de l'Elysée, il y a quelques jours, c'est à dire, le 23 septembre 2015,  à 9h41. je le dsais, parce que l'on doit confirmer, en cliquant sur un lien, pour que le message parvienne à bon port, j'ai donc récupéré la date, sur ma messagerie.

Bonjour, François.

  On me fait savoir, par personne interposée, que je serai bien inspirée, de vous écrire…

 Soit, je vous écris….

   Juste un souci, je me le fais que pour satisfaire  mon coach, que soit dit en passant, je vous ai demandé de virer ,  et absolument pas parce que j’en ai envie.

  Pour tout vous  dire, je n’en suis même plus à regarder sur mon passé d’activiste politique, dont vous vous êtes inspiré, vous depuis ces quelques années .

   Et là, en homme suffisamment sensé, je suppose, vous vous dites, « ha, mais enfin, Françoise, vous ne devez pas aller très bien  alors, pour en être là ».

 Alors, je vais y aller directe, si vous le voulez bien.

   Depuis que vous avez proposé, de vous inspirer de moi, j’ai tout sacrifié, pour mon pays, vous entendez bien ?

 Tout sacrifié.

   Au point, que ma famille entière, est entièrement détournée de moi, ainsi, que mes trois filles, et la totalité de mes amis, et de mon entourage.

    Je vis, chaque jour, avec la crainte, d’une nouvelle torture psychologique,  qui serait sensée me faire franchir tel cap, ou tel autre….

   J’en suis à environ,4 crises de larmes de sanglots, chaque jour, entrecoupées, de phases de dépression d’une profondeur abyssale.

   Et oui, mon coach, sait parfaitement, que je n’ai jamais été suicidaire, alors, ça serait vraiment dommage, de ne pas en jouer.

   Depuis que la raison d’état, à elle seule, justifie, le fait, que je sois sous tutelle, c’est assez simple, je renie la totalité des valeurs, que je défends, en ce qui concerne, les conseils, que donne aux autres….

   Un peu comme si vous, vous aviez un gros portefeuille aux Bahamas, quoi, vous voyez ce que je veux dire ?

   Mais pire que tout, c’est mon couple, que vous détruisez, à petit feu, et moi, en passant.

   Vous savez ce qui se produit, si par malheur, pour moins souffrir, je ne déconnecte ?

 Et bien je vais vous dire :

  On me coupe l’électricité, et on me fait savoir, que si je ne collabore pas,  je retourne à l’HP, uniquement, pour cette raison.

   Mais je vais vous dire, ce qui me blesse, de façon infiniment plus grave.

   C’est le fait, de savoir, avec la plus grande certitude que cette lettre ne vous parviendra pas, parce que mon coach, sous couvert de la raison d’etat, l’interceptera, voilà, ce qui me fait le plus mal, aujourd’hui .

   Depuis bientôt  deux mois, je suis en prison, ici, en Normandie, sans voiture, avec la caution de toutes les institutions de mon pays, qui participent au lynchage, me concernant….

   Et ça,  avec VOTRE CAUTION, en premier lieu.

  A cause du manque de voiture, j’en suis réduite, à me déplacer en stop, est ce que c’est là, une véritable façon de procéder, pour veiller sur moi, puisque ‘on prend plaisir à me faire croire, que je serai « précieuse », pour mon pays ?

   Qui empêcherait, qui que ce soit, alors, que mon téléphone, mon mail, et mon adresse postale, sont disponibles, sur internet, de venir  me causer du tort, ici, en Normandie ?

   Absolument personne, je n’ai personne, pour me protéger, ABSOLUMENT PERSONNE.

 Votre place n’est pas facile, d’accord, mais au moins, elle est officielle, d’accord  ?

   Moi, elle ne l’est absolument pas, et la destruction, de ce que je suis au plus profonde moi, absolument jamais, n’a été prévu, dans le contrat, qui soit dit en passant, n’a jamais été autre que moral, et pas d’avantage.

 En somme je vais être claire, à partir de maintenant, c’est chacun pour soi.

  En fait, je vais vous dire, c’est assez simple, très vite, je vais mettre en lieu sûr, mon décodeur, et vous n’entendrez plus parler de moi.

 Le fait, que je vous écrive aujourd’hui « par devoir » en dit suffisamment long, sur le sujet, il me semble.

 Et « bien le bonjour à la première dame », surtout, dont je me tamponne, comme vous n’imaginez même pas".

Françoise niel Aubin.

 

  Aujoud'hui, commentaire, le lundi 26 septembre 2016.

 Je précise, qu'il ne se passe pas un jour, où l'on me fasse savoir, que sur tel sujet ou tel autre, y compris, sur la politique internationale, ou les causes les plus graves, et qui semblent insolubles, aux yeux de beaucoup, raison pour laquelle on me sollicite....

 Le probleme ne consiste ) pas à  sa voir, si je me sens à la hauteur, ou si j'ai des doutes, reltivement, à ma capavcité, à bosser sur le sujet, mais uniquemen, et strictement, dans le fait, que subissant des tortures psychologiques, constantes, je me sens parfaitement meprisées, par ls institutions de mon pays, en premier lieu, la tutelle, aupres de laquelle, je fais pourtant le necessaire, depuis des années, pour avoir le traitement minimum, pour avoir, une vie, qui soit confrme à ll'image, que j'i moi, de la dignité humaine.

   Quand  à l'identification, au Christ, avec laquelle on me fait chier, comme c'est pas permis, depuis lusieurs années, et que Renaud, s'est fait tatouer, dans le dos, je ne vous donnerai qu'un conseil...  Vous pouvez vous l'enfoncer où je pene, tous autant que vous êtes, coach juge des tutelle ou tuteurs, en tout premier lieu.

 J'exige, moi, d'être considérée avec respect et dignité pour pouvoir travailler, en Paix.

 Tant que l'on ne m'aura pas donné satisfaction, au sujet de mon véhiule, je ne travaillerai plus sur aucun sujet, de façon officielle.

Lire la suite

LA PREMIÈRE COURSE DE RELAIS SOLIDAIRE POUR L’ÉGALITÉ ET CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES !

L’affaire Jacqueline Sauvage a rappelé qu’il était nécessaire de progresser vers plus de prévention des violences et de protection des femmes qui en sont victimes. Chacun.e peut agir pour améliorer cela. La Fondation lance la première course solidaire qui permettra de récolter des fonds pour soutenir les victimes et sensibiliser au sujet. Elle aura lieu le 24 novembre 2016, la veille de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, de 18h à minuit environ au stade Ladoumègue, Paris 19ème.

http://fondationdesfemmes.org/

Je trouve que c'est une excellente idée, parce qu'elle crée du lien.

 J'ai bien l'intntion de m'y incrire, et de créer mon equipe, des que ma situation pzrsonnelle, aura progressé.

Lire la suite

Le vrai debat, Elections présidentielles 2017.

https://levraidebat.fr/lancez-le-debat/moins-30-ans/machine-cafe/all

 Je suis allée fouiller, et je trouve ça assez bien fait.

 Je compte y participer, des que j'en trouverai le temps, puisque je dois être  au four et au moulin, en même temps, alors que je rédige des articles, simultanément.

  Pour ceux qui sont tentés par le discours "tous pourris", je vous rappelle quepour gérer un pays, il faut bien des politiques, et que si l'on est pas satisfait des politiques, qui nous gouvernent, ou des politiques, "dans leur ensemble", c'est là, une excellente raison, justement, de s'impliquer.

  Pour ça, il n'est pas obligatoire de militer, au sein d'un parti,  on peut parfaitement militer, sur internet, en rédigeant des articles,  les critquant, les faisant circuler, sur les réseaux sociaux, où je ne saurai trop vous  conseiller, de ne parler que sous votre véritable identité, de préférence, pour plus de crédibilité.

 Je viens d'entendre à l'instant, sur RTL , que les français, recherchent quelqu'un de charismatique...

   Et oui, c'est helas vrai. Je dis helas, parce que qulqu'un, qui inspire confiance, n'est pas necessairement, quelqu'un, qui s'avère à la hauteur, une fois au pied du mur, il n'y a qu'à observer sarko, et son parcours, pour s'en rendre compte.

  J'ai pour habitude, moi, de comparer la gestion d'un pays, à la gestion d'une famille.

  Je sais, ça doit en faire chier certains, que j'ai une façon aussi primaire de raisonner, mais avec l'expérience que j'ai acquise, depuis 6 ans, dans le militantisme politique, je réalise que j'avais parfaitement raison.

   Est ce qu'un homme, qui ait fait carrière, "dans les affaires",  selon la fameuse formule, de marion marechal le pen,  qui serait "bel homme",  comme dans le roman, "Bel Ami", de Guy de Maupassant,  va se trouver necessairement, l'homme de la situation, quand l'un des ses enfants, va vraiment se retrouver, dans une situation, vraiment délicate ?

   Est ce que c'est les dents blanches, et le sourire aguicheur, et le costume irréprochable, qui va l'aider, à être l'homme de la situation  ? Certainement pas, ça ne risque pas.

   L'homme ou la femme, de la situation, devra être, un homme ou une femme, qui ait acquis, une véritable expérience du pouvoir,  qui aura pris des coups, et qui se sera relevé, à plusieurs reprises, qui aura connu la trahison, et qui sera parvenu, non à pardonner, qui est une formule à l'emporte pièce, dont seuls, les superficiels, ou les religieux (independamment, l'un de l'autre), acceptent de se satisfaire.

  Non, l'homme de la situation, aura avant tout analysé, le pourquoi, d'éventuels echecs, le pourquoi, de certains renoncements, les siens, ceux, de ses adversaires, éventuellement, il aura surtout, trouvé une posture intellectuelle, qui lui aura permis, de ranger, une éventuelle rancoeur, dans un coin, proche de l'oubli, s'accomdant des circonstances atténuantes, qu'il ne connait peut être pas, ou qui ne lui auraient pas été transmises, afin de pas haïr ses ennemis, ou ses rivaux, dans le seul et unique but, d'avoir ses facultés disponibles, pour parvenir à trouver des alternatives, aux défits, qui se posent à notre pays....

  Un homme en fauteuil roulant, un moche, pourquoi pas , savèrent souvent de bien meilleurs pères de famille, que le belâtre, qui parade, devant les foules, ou les médias.

 En cours de rédaction.

Lire la suite

Ressources prostitution.

https://ressourcesprostitution.wordpress.com/2016/09/19/le-prostitueur-moderne-et-sa-nounou-queer/

  Je viens de découvrir ce blog, et je dois dire que je suis sur le cul, de decouvrir une telle aproche, et une telle justesse, sur cette analyse de l'intellectuelle, qui prétend voir dans la prostitution, éventuellement, une forme de féminisme.

 Et ouis certains ou certaines sont assez cons, pour imaginer que de vendre son corps,  serait une forme d'emancipation, pour ls femmes....

 Quelle malveillance, vis à vis de leur semblables, et surtout, quelle malhonnêteté, venant d'eux.

 En effet, comment être stupide, au point, d'être vraiment incapable d'imaginez, que d'avoir des relations sexuelle, avec un homme, que l'on a a bsolument pas choisi, et pour lequel, au mieux, on n'a aucun degout, au pire, qui nous repugne, puisse ne pas laisser de traces, de souillures, au plus profond de soi ?

 Comment imaginer une telle chose, en verité ?

Il doit exister effectivement, quelques cas cas, de femmes, qui se prostituent, et qui revendiquent haut et firt que ce soit, pour elle, une forme d'autonomisation....

 Pour celles là, il y a juste un gros souci.

  C'est qu'il n'existe absolument cas, de ces femmes, qui par la suite, n'aient reconnu, apres leur activité, dans la maturité, que OUI? C'ETAIT L'ENFER, que OUI, ELLE ETAIENT MORTES parce qu'elles avaient été assassinées....

  Une petite fille, qUi se fait violer, va toujours, penser, elle aussi, à un moment de sa vie, que c'est sa faute, et qu'elle n'aurait pas du sourire, ou sourire tant, à certains messieurs, elle ne savait pas, que ça pouvait provoquer ça, que peut être, que si elle avait parlé moins, ou moins ri, jamais, ça ne serait arrivé.

  Une bande de jeunes, qui boit un peu trop, dans une soirée, et qui écume les bars, donne à voir, un chef, TOUJOURS, en général, celui, qui est le plus mignon, et qui a ce tite, est le plus regardé, par les filles, alors, les autres, l'admirent.

  Lui est le kaïd, et les autres sont les suiveurs. Et puis il y a celui, qui prend les coups, que ce soit psychologiquement, ou physiquement.

 En général, il est le moins mignon, les filles ne le remarquent pas.... c'est le bolos, quoi, (enfin, il parait que  ce mot est depassé), BREF.... il passe son temps à en prendre plein la guele, dans la bande, mais comme à la maison, ça chocore pas mal, et qu'il y a aussi pas mal d'alcool, au fur et à mesure que la journée avance, il faut bien qu'il aille voir ailleurs,  pour se trouver une famille.

 Ses potes, c'est pas bizanc, mais il a le sentiment, qu'il peut y a voir plus sa place, qu'à la maison.

 Alors, s'il se fait insulter, moquer, et qu'il en prend plein la tronche, il fait avec.

 De toute façon, vu qu'il est persuadé qu'il est nul à chier, et qu'il ne vaut rien, la preuve,  à l'ecole, il a jamais rien reussi non plus, il faut bien qu'il fasse contre mauvaise fortune bon coeur....

 Et si jamais vous intervenez,  quand vous le voyez dans son rôle de putching ball, parmi ses potes, alors, qu'à chaque coup, il est rouge pivoine, tellement il souffre d'être humilié, soyez sans crainte, devant ses potes, il vous dira toujours, que "ça, va, y'a aucun souci".

 C'est précisement, dans ce contexte psychologique, je le rappelle, que se produisent ce que l'on nomme les tournantes.

 C'est pour ça, que les filles, du groupe, généralement, sont allées se coucher plus tôt, c'est pour ne pas y passer !

 Celles, qui l'ont subi, sont soit celles, qui ont integré la bande, tres recemment, et donc, qui n'ont pas eu le temps, d'en integrer l fonctionnement, soit,le plus courant, celles, qui les ont malheureusement croisé, de façon accidentelle.

  Le fameux "bouc emissaire", lui, celui qui était rouge comme un pivoine, ne reconaittra qu'il était à ce moment de sa vie, en très grande souffrance, que bien plus tard, vers la quarantaine, généralement, à la crise du milieu de la vie, ou bien après son premier divorce, lors, du grand nettoyage, dans l'hypthèse où il ait la modestie et le courage de se faire aider, pour y voir plus clair oupendant sa cure de désintoxication.

  Je veux dire par là, que chaque personne, qui subit des outrages, des humiliations, des sevices, physiques, ou corporel, empreinte toujours, ce "faux chemin, de resiliance", qui consiste tenir un discours, de denis, et explique, qu'il va bien, que ça n'est pas grave, qu'il ne faut pas u prêter attention. c'est un mecanisme de defense, et uniquement, provisoire, mais qui ne correspond à aucune vérité.

  Le soi disant bienveillance, du client de prostituée, pour moi, c'est un leurre, ça n'existe absolument pas.

 Ces derniers temps, l'association,  "les Nids", qui travaille sur ce sujet, a fait un travail remarquable.

  Ils ont mis sur pied, un faux site, de rencontre, destiné, à mettre en relations, client, et prostituées. puis au bout, d'un moment, une fois que le client, voulait rencontrer la prostituée, on lui expliquait, qu'elle n'était pas disponible, parce que son client, de la veille, l'avait envoyée, à l'hopital....

 "Aucun sousi", le client potentiel, sans plus d'emotion, disait froidement, "bon, quand elle ira mieux,et qu'elle sera sortie, dites lui, que j'aimerai la rencontrer"....

 Voilà, la verité.

 Non, le fait, que les  prostituées, ne soient plus visibles, ne signifie pas, que la prostitution, ait disparu, et pas d'aventage, qu'ele serait devenue, moins dangereuse, certainement pas !

 En cours de rédaction.

 

 

 

Lire la suite

Twitter ne reflète pas l'opinion de la France.

Enfin, moi, je le savais deja.

  Mais expliquer, comment et pourquoi, un #islamophobe,  c  s'était retrouvé en tête, pourquoi, comment, par qui, les tenants et les aboutissants, me semble être un truc, absolument interpellant.

  Ce travail, de disecation de l'utilisation de twitter, avait été fait, par le journal "le Monde".

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/07/21/comment-un-hashtag-islamophobe-est-devenu-le-sujet-numero-1-sur-twitter_4972596_4408996.html

 Je copie colle quelques passages, tout à fait, intepellant.

"Sur Twitter, les internautes dénonçant les mots-clés haineux sont ceux qui en réalité participent le plus à leur donner de la visibilité.

« Twitter ne représente pas la France,

d’autant que l’électeur du Front national est plutôt dans les campagnes.

Par ailleurs, comme on le voit avec les sondages, qui doivent chaque fois être redressés,

on sait qu’il y a des écarts entre ce que les gens pensent et ce qu’ils déclarent.

 (Imaginez donc, si vous appliquez cette notion veritable, au sondages, qui sont à present, fait de plus n plus sur internet, pour un souci de rentabilité).

Ces 8 % représentent seulement ceux qui s’annoncent antimusulmans. »

D’autre part, partage ne signifie pas adhésion, et le sujet de conversation le plus discuté le 15 juillet au soir était loin de révéler l’explosion de la parole islamophobe.
 
 Je suis parfaitement d'accord, sur ce point, beaucoup d'islamophobes, n'ont tout simplement pas internet, puisque ideologiquement, internet, represente par definition, l'ouverture vers le monde, et la diversité, alors, autant, mettre l'internet, dans le m^me panier, que l'apologie de la difference, et garder ses oeillères.
 
En conclusion, ecoutez bien la sage parole de mon ami:
 
En utilisant des trucs aussi débiles que vous servez la cause des assassins. Ils veulent diviser, vous les aidez.

Lire la suite

Quand le procédurier de l'extrême droite, met en peril la liberté d'expression.

On vient e me poser ça, sur FB.

 Je cite :

"1) Marine Le Pen a obtenu gain de cause en cassation mardi contre Laurent Ruquier qui avait montré un dessin la comparant à un étron, en 2012...
2) Marine Le Pen a été déboutée en cassation conte le PDG de France Télévisions et Laurent Ruquier qui avait montré les arbres généalogiques de plusieurs personnalités politiques, dont le sien en forme de croix gammée.
3) Marine Le Pen a été déboutée en cassation contre l'humoriste Nicolas Bedos qui l'avait qualifiée de "salope fascisante".

L'article, est le suivant:

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/comparee-a-un-etron-marine-le-pen-obtient-de-gain-de-cause-en-justice_1833834.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1474643841#xtor=CS3-5076

  Moi, je regrette, mais quand on a la prétention, de faire de la politique,  on doit être aguerri, à ce genre de comportement.

  C'est d'autant plus interpellant, qu'à chaque fois que les poursuites en Justice sont médiatisées, sous pretexte parfaitement justifié du droit à l'information,  l'insulte s'en trouve parfaitement hissée au coup médiatique, celui qui l'a prononcée, s'en trouve popularisé, comme un courageux, ce qu'il est généralement, soit dit en passant, alors, que la "victime" elle, passe pour une mal b.... Ou une imbécile.

  Ils sont tous parfaitement conscients de ce qu'ils font, quand ils portent plainte, pour ce genre de chose, alors que le fait de ne pas porter plainte, le plus souvent, laisse l'insulte éventuellement un peu déplacée, dans les oubliettes....

  Mais quand je dis que ça met en danger les Démocraties, je pèse mes mots, parce que juridiquement, les humistes en question quelquefois, comme on dit vulgairement, "n'ont pas necessairement les rognons couverts", pour pouvoir casquer,en cas de condamnation.

  Ce qui en résulte, c'est qu'il peut arriver qu'un humoriste, qui soit vraiment bourré de talent (moi, par exemple....), et qu'il s'auto sensure, dans le seul et unique but, d'éviter un procès, fait à son intention.

 Et ça, pour moi, c'est juste extrêmement grave.

 De façon générale, je ne suis pas vraiment adepte de l'insulte, je préfère en ce qui me concerne, tenter d'avoir une plume ou un discours plus affuté, et poli, qui précisément, empêche que l'on puisse m'attaquer.

 Mais le langage réel, lui, est ce qu'il est, et l'insulte, est une posture, parfaitement digne d'être considérée avec respect, elle vaut toujours mieux qu'un coup porté, un coup de couteau, ou un flingue.

 Il est d'ailleurs parfaitement interpellant, que ce soit les extrêmes droites, qui soient aussi procéduriaires, alors que justement, ce sont eux, qui soutiennent le port d'arme !

 Pour y remedier, puisqu'n m'avait deja posé le probleme, au sujet de Guy bedos, avec nadine morano, j'avais suggéré, que chaque depot de plainte,  pour diffamation, soit suggéré au jury de cour d'assise, qui sont comme chacun sait, tirés au sort.

 Je ne suis pas en train de pretendre, que les proces en diffamation, n'aient pas lieu d'être...

 Si quelqu'un de public, se trouve sali, parce qu'untel a tenu, sur lui, ou elle, des propos diffamatoires, ou mensongers, ça preut être parfaitement legitime, quelquefois.

 Mais quand il s'agit d'insultes, comme ça, ça n'est pas ce que j'appelle moi, de la diffamation, je suis désolée.

 Le fait, de poser la question, à ce jury de cour d'assise, permettrait, de decider, si oui, ou non, la plainte est recevable.

 Dans le cas de négatif, ça permettrait de refuser certaines plaintes,  et de lâcher la grappe, soit dit en passant,  au juges, qui croulent, litteralement, devant une accuulation, de plaintes, quelquefois, plus extravagantes, ou injustifies, les unes que les autres.

Lire la suite

En vélo, en pays arabes, TOUTES CES FEMMES SONT DES PETITES REINES..

https://sanscompromisfeministeprogressiste.wordpress.com/2016/07/29/en-iran-un-groupe-de-femmes-en-garde-a-vu-pour-avoir-fait-du-velo/


   Moi, je dis que dans n'importe quel pays arabe, qu'il se dise modéré, ou qu'il ne le dise pas, qu'il le soit, ou qu'il ne le soit pas, n'importe quelle femme, qui ose, ne pas porter de voile, ou qui ose faire du vélo, ou s'emanciper de la domination des hommes, en mettant de côté le contexte religieux, qui ne sert que de prétexte à cette domination, et bien TOUTES CES FEMMES SONT DES PETITES REINES.

Lire la suite

Guerre en Syrie : la lettre d'un enfant à Barack Obama.

http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/guerre-en-syrie-la-lettre-d-un-enfant-a-barack-obama_1838675.html

 Au sujet de ce petit garçon, qui avait ému la terre entière,  je l'avais vu, bien sûr, et je n'avais pas reagi.

  La raison n'était pas liée au fait, que ça ne me touchait pas, ùais plutot liée à un reflexe dedesobeissance, qui veut que quandtout le monde se rue pour quelquechose, j'ai pour reflexe, au minimum, de ne pas y aller, ou bien alors, de rester immobile, et d'observer.

  D'autre part, j'ai pour habitude de me fier à mon instinct, qui lui, est bien meilleurs guide que qui que ce soit, y compris moi même.

  Souvent, d'ailleurs,  je sais que certains s'etonnent du fait que je ne tilte pas, sur un truc, ou une occasion de me saisir d'un fait divers, ou d'une remarque, alors, que c'est simplement mon instinct qui me dicte de le stoker dans un coin, et de m'en resaisir plus tard, encore plus efficacement.

 Il semble bien, que ce soit le cas, encore, aujourd'hui.

 Au sujet du fait, que la presse aux USA, se soit saisi de cette histoire de petit garçon, pour emouvoir les americains, et notamment, ceux qui sont tentés, par donarld trump, qui est à la claivoyance, et à la subtilité, ce que le rund'up, est à la biodiversité, je tiens juste à les mettre en garde.

 Et ce message, vaut, pour tous ceux qui  seretranchent aujourd'hui, derrère un soit disant, 'chacun pour soi", quiserait justifié, par un Amour immodéré, pour leur patrie, au point, d'aduler, "leurs racines", ce qui aux USA, soit dit en passant, est juste à pisser de rire...

 Et oui, ce sont les indiens, qui sont les veritables, propriétaires des lieux, pour siple rappel....

 Revoir, DANSE AVEC LES LOUPS me semble, être plutot recommandé, pour remettre un peu de bon sens et de modestie, dans le coeur de certains.

 Soit, on va prend les choses, sous un autre angle.

 On va partir du phenomène "bouc emissaire", immigré.

 En pratiquant de cette façon, chaque parti nationaliste,  que ce soit en Europe, aux USA, ou ailleurs, sera au moins hbillé pour l'hiver, puisque visiblement, les temperatures baissent deja u peu, la nuit, et je ne suis pas certaine, que ce soit profittable, pour certains, politiquement.

 c'est à se demander si de les faire dormir à la belle etoile, sous les ponts, une simple bâche plastique, ne serait pas de nature, à leur apprendre, ce que signifie, le mot

EMPATHIE.

 Je précise, que je ne suis pas en train de pratiquer une forme d'angélisme, mal placée, à la beni oui oui, qui considère qu'on dot ouvrir nos portes, à defaut de nos coeur, à n'importe qui, et n'importe comment, sans reflechir, juste par principe, pour se donner bonne conscience.

 Je sais, mieux que personne, quel point, accueillir des immigrés dans une ville notamment, est une source d'inquietude.

 cette inquietude est comprehensible.

 mas quand on est inquiet, sur un sujet, au lieu de hurler, comme si on vous assassinait, (les histeriques, peuvent aller se rhabiller), et on se renseigne.

 En l'occurance, il s'agit d'une ville en France, qui a un chateau, et dont la municipalité,  a emmenagé l'interieur, pour qu'il puisse accueillir des familles, encadrées, dehors, il y a du terrain, donc, de quoi, planter, faire des potager, et vivre de façon parfaitement naturelle, et e respectable.

 C'est au point qu'au debut, l'accueil était si malveillant, que certains avaient cru bon de raconter à la presse qu'il s'agissait, d'un camp de déradicalisation....

 C'est vous dire jusqu'où va la malveillance, quand il s'agit de dénigrer un projet.

 une autre femme racontait son inquietude, relativement au fait, que ce foyer, n'accueillerait que des hommes, et que ça m'inquietait.

 d'une part, si ça n'est pas idela, c que je reconnais, je ne considere pas pour autant, que des hommes, puissent être suspectés, de quoi, que ce soit, sous pretexte, qu'ils vivient sans femmes....

 Alors, quoi ?

 Des hommes, seuls, ne sont capables, d'être que des prédateurs, des violeurs, ou des criminels, alors, qu'ils n'ont rien fait de précis, qui puissent les en suspecter ?

  Et si son fils, son frère, son oncle ou son mari, se trouvaient entourés que d'hommes, eux aussi, ils redeviendraient sauvages, eux aussi, et mordraient à pleine dent, le premier qu'ils croiseraient ? c'est bien ça, et chaque vielle dame, devraient alors, ne plus surtotir, acheter son pain, sous peine, de se voir violer, direct, sur le trottoir, au pretexte, qu'elle venait acheter son "petit pain au chocolat" ?

  Excusez moi, si mon nez de clown vient encore de bondir, mais quand on est confronté, à un niveau de connerie, qui frise, la demonstration, je me vis dereagir, de la façon, a moins stupide, qui soit, c'est à dire, en rire.

 Et puis en plus, tenez vous bien, à quelques centaines de ettre des coles, non mais vous vous rendez compte ?

  Ha mais c'est sûr, de toute façon, ils vons, litteralement bondir, d'ailleurs, j'en ai m^me entendu crtains, affirmer, hu et fort, qu'ils bondiraient, par dessus, les clotures, et mangeront tous les petits enfants, c'est certains.

   D'ailleurs, je recommande aux institueurs de surtout bien les compter, surtout  enmatenelle, par ce qu'ils les mangeront tout cru !

   Et si vous observez la fumée qui sort de la cheminée du chateau, ça ne signifiera pas qu'un nouveau pape vient d'être élu, par les Evêques à Rome, non non, mais plutot, que le pauvre petit garçon, va être cuisiné, et grillé dans la cheminée.... E fait, ils vnt faire un remaque de Barbe Bleu, et chaque jour, ils mangeront un enfant, c'est certains... ET puis ils inviteront, tous les habitants, du village.

  Et oui, que voulez vous.

  Quand vous lisez, le petit poucet le soir, à vos enfants, que croyez vous que ça donne, ensuite, hein ?

  Et bien de vilains, immigrés, qui font cuire les petits enfants, dans les villes, qui sont assez stupides, pour innover,  et saisir l'opportinité, de redonner vie, à des villes, ou villages, ou l'on crève d'ennui, sous la suspission, de la moindre différence, et l'intolerance générale.

 En cours de rédaction.

Lire la suite

Se déplacer en ville, de la façon la moins polluante possible.

http://www.consoglobe.com/10-modes-de-transport-propres-pour-se-deplacer-en-ville-cg/10

 Je les ai regardés tous.

  Il faut prêter attention, plus encore, à des details, auxquels, on ne pense pas, je crois.

  Pour ceux, qui ont un temps de metro assez long, penser, à relonter en surface, deux stations plus tôt, pour combiner la marche au metro, c'est bon, pour la santé, et ça evite, d'être sérrés, comme des sardines.

  Pour la voiture, quand on ne peut pas faire autrement, pensez à réflléchir, à la copropriété, appelée, aussi "voiture en partage", qui consiste à être copropritaire d'une voiture.

  Je vous recommande aussi, les marginaux, que sont les trotinettes, trotinettes electriques, etc qu'on vit en suivant ces liens.

  Je précise, qu'à Rouen, il y a un magasin, qui s'est fait, une spécialité, d'en proposer, à la location pour les tester, c'est une bonne idée, je pense. C'est le long des quais, pas tres loin, du Théâtre des Arts.

http://www.mobilboard.com/fr/agence/segway/rouen

 Je crois que le magasin, dans lequel j'étais entrée, c'était quai de la bourse. ils proposent differents, appareils, et pas uniquement, le gyropode.

 Pour ce qui cocerne les deélacements en ville, il faut reconnaitre que les superetts, qui sont à proximité des logements sociaux, ne font leur affaie;

 En effet, par definition, quelqu'un, qui est au chômage, ou avec ls minimas sociaux, à besoin d'aller dans les supermarché discount, et ces derniers, ne sont pas à proximité.

 Sans transports, pour faire les courses, et aller, dans le magason le moins cher, il est plus difficile encore, de gerer un budget.

 J'ai suggéré que les villes, mettent sur pied, un systême de covoiture,  pour les faibles distances, parce que commander un taxi, est trop élevé, pour les revenus, les plus modestes. Je sais, parce que j'ai testé la semaine dernière, et pour moi, c'est ors de prix.

Lire la suite