Twitter ne reflète pas l'opinion de la France.

Enfin, moi, je le savais deja.

  Mais expliquer, comment et pourquoi, un #islamophobe,  c  s'était retrouvé en tête, pourquoi, comment, par qui, les tenants et les aboutissants, me semble être un truc, absolument interpellant.

  Ce travail, de disecation de l'utilisation de twitter, avait été fait, par le journal "le Monde".

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/07/21/comment-un-hashtag-islamophobe-est-devenu-le-sujet-numero-1-sur-twitter_4972596_4408996.html

 Je copie colle quelques passages, tout à fait, intepellant.

"Sur Twitter, les internautes dénonçant les mots-clés haineux sont ceux qui en réalité participent le plus à leur donner de la visibilité.

« Twitter ne représente pas la France,

d’autant que l’électeur du Front national est plutôt dans les campagnes.

Par ailleurs, comme on le voit avec les sondages, qui doivent chaque fois être redressés,

on sait qu’il y a des écarts entre ce que les gens pensent et ce qu’ils déclarent.

 (Imaginez donc, si vous appliquez cette notion veritable, au sondages, qui sont à present, fait de plus n plus sur internet, pour un souci de rentabilité).

Ces 8 % représentent seulement ceux qui s’annoncent antimusulmans. »

D’autre part, partage ne signifie pas adhésion, et le sujet de conversation le plus discuté le 15 juillet au soir était loin de révéler l’explosion de la parole islamophobe.
 
 Je suis parfaitement d'accord, sur ce point, beaucoup d'islamophobes, n'ont tout simplement pas internet, puisque ideologiquement, internet, represente par definition, l'ouverture vers le monde, et la diversité, alors, autant, mettre l'internet, dans le m^me panier, que l'apologie de la difference, et garder ses oeillères.
 
En conclusion, ecoutez bien la sage parole de mon ami:
 
En utilisant des trucs aussi débiles que vous servez la cause des assassins. Ils veulent diviser, vous les aidez.

Finances ministres gouvernement Gauche Socialisme equité égalité Humanisme transparence lutte contre la corruption Mariage pour tous lutte contre l'échec scolaire et le décrochage rythmes scolaires CAC40 Assemblées Sénat Addiction. Rire délinquence Solidarité Ecologie nucléaire. migrants. féminismes. dessins de presse TAFTA Culture djihadisme. Douleur Souffrance. travail. lutte contre le terrorisme Violences contre les forces de l'ordre. chansons. Maires. extrêmisme religieux. élevage. Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !