Sept 2016, lettre ouverte à Vladimir Poutine.

Monsieur Poutine, la Démocratie  n’est pas un costume de théâtre !

 

 C’est un véritable régime politique.

   Alors que je regardais il y a quelques jours, une vidéo, sur internet,  qui décrivait la ferveur, que vous prenez autant de plaisir, à mettre en scène, comme le font tous les dictateurs, pour manipuler l’opinion…. J’observais avec effroi, ces jeunes enfants, encouragé, à porter le costume militaire.

   Ensuite, on voyait une jeune étudiante, venant d’un pays limitrophe, Ukraine, je suppose , et fervente soutien, autant à votre cause, que vous adulant, en temps que personne, revendiquer, votre politique expansionniste, vis-à-vis de l’Ukraine, notamment.

   Elle avait décidé, disait elle, de venir vivre en Russie, pour y pratiquer la boxe.

   Loin, de moi, de vouloir ternir, un sport, particulièrement, et pas d’avantage  la boxe, surtout si l’on regarde, nos résultats, en couple, qui plus est, à RIO , dernièrement , et tenez vous bien, par des immigrés, seconde génération, ce qui donne à mon propos un éclairage, on ne peut plus subtile.

 Mais que dire, d’un chez d’etat, qui prend un tel plaisir, à se mettre en scène, en pratiquant un sport de combat, quelqu’il soit, alors, que justement, symboliquement, quoi, qu’on en dise, les sports de combat, dans l’inconscient collectif, renvoient au minimum, avant même d’en avoir compris le désir de le pratiquer, des l’enfance, la volonté de vouloir en découdre,  avec son prochain, autrement, que par la conciliation, et le dialogue, qui sont, à mon avis, la seule voie recevable.

 Mais je précise ma pensée.

 Je n suis pas en train de salir ou de dénigrer, les sports de combat.

 Certainement pas.

  Je pense qu’il sommeille, en chacun de nous, une part animale, et que chez certains, il arrive que cette part animale, soit difficile à gérer, et que si ces sports de combat, partout, dans le monde, ont été encadrés, et mis en scène, ce fût toujours, justement, pour répondre, à ce travers, pour lequel, j’ai moi, contrairement à d’autres, le plus grand respect.

   Un enfant, qui à tendance à se battre ou donner des coups, des qu’il se trouve en conflit, avec un autre enfant, s’il ne parvient pas à verbaliser, pour résoudre, le moindre conflit, peut éventuellement se voir, proposé de pratiquer un sport de combat, enfin, moi, c’est ce que je ferai.

   Mais cette méthode, ne doit jamais être envisagée, que si l’accompagnement, en dehors, du sport, n’explique pas, que la résolution d’un conflit, doit d’abord se faire par la parole…

 Je dis bien, PAR LA PAROLE.

   Ce qui j’explique, là, semble, je suppose, d’une relative simplicité, à la hauteur d’un enfant, mais quand il s’agit d’un chef d’etat, et de l’une des plus grandes puissances  du monde, qui lui, se met en scène, dans un sport de combat, la symbolique  en dit, long  sur ses méthodes, en matière de résolution des conflit, en matière de diplomatie.

 Hier, à l’ONU, François Hollande, à exhorté les amis de Bachar El Assad, à faire quelque chose pour que cesse enfin, la guerre en Syrie.

http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/video-syrie-a-l-onu-hollande-appelle-les-soutiens-du-regime-assad-a-forcer-la-paix_1833909.html

  J’aimerai sa voir, ce que « le grand homme », Vladimir Poutine, a à répondre, aux 60 %, d’abstentionnistes, qui n’ont même pas voulu, aller voter, pour cautionner sa politique, dimanche, lors du scrutin, et qu’est ce qu’il a à proposer, aux 200 000 ressortissants russes, qui ont préféré fuir, leur pays, pour ne pas périr, dans l’opposition politique, face à la veritable dictature, que monsieur poutine, impose, à son peuple.

   Je travaille depuis des années, sur beaucoup de secteurs, de nos sociétés, dont l’une concerne, les adoption ? ce qui, sur le plan juridique, revêt un caractère grave, ce qui est parfaitement légitime.

    Il fût un temps, ou en Russie, suite  au mariage pour tous, il avait été précisé, que la Russie refusait toute adoption, de leurs enfants, vers la France, sous prétexte, qu’il refusaient que des enfants russes, soient élevés, par des couples homosexuels.

   C’était une erreur, un erreur,  qui démontrait, la parfaitement méconnaissance, du phénomène homosexuel, qui n’est d’ailleurs, un problème, que chez ceux, qui refusent de le comprendre.

 Je rappelle pour information, qu’on ne choisit pas d’être homosexuel….

  On ne le choisit jamais non plus, pour s’opposer à la religion, qu’on nous a imposée, des notre enfance, ou pour s’opposer à ses parents.

  Je connais, particulièrement bien le problème, puisque l’une de le  mes filles, est homosexuelle.

    Non, on remarque, qu’à chaque fois, qu’on se trouve avec des personnes, de l’autre sexe, même si on les apprécie,  il n’ya jamais la moindre attirance sexuelle, alors, qu’en présence, de personnes, de son sexe, il en va tout autrement.

   Je suis désolée, si j’en arrive à aborder ce problème,  qui peut sembler loin, de mon sujet initial, mais « c’est pour la bonne cause ».

  Une fois, qu’on observe, sur soi même, se ressenti, c’est un choc, psychologique, absolument considérable, pour ne pas dire un vrai traumatisme…

  Parce qu’il faut ensuite, s’adapter.

  Si l’on a la chance, d’avoir des parents, ouverts d’esprit,  (ce qui fût notre cas), et qu’on la chance de vivre dans  un pays, qui le tolère, ou au mieux, qui ne les persécute pas, c’est parfait, on peut alors, être soi même, et ne pas tricher.

   Et c’est là, que j’interviens, et que j’en reviens à la Russie.

 Il y a quelques mois, ou quelques années, assez récemment, je dois dire.

   J’ai entendu, qu’en matière d’adoption, la Russie avait décidé, de s’aligner, sur la législation française.

 Alors, je ne sais pas si ces propos ont été tenus, dans le but, de me manipuler, mais j’ai donc, compris, moi, que l Russie considérait à présent, qu’elle n’avait aucune raison, liée aux couples homosexuels,  de s’opposer, à l’adoption, d’enfants russes, par des parents français.

 Alors, ma question, est donc, la suivante.

 Considérant le fait, que le taux d’abstention, ait été aussi élevé, dimanche, ce qui équivaut à un veritable camouflet, des russes, vis-à-vis de la politique, expensionniste, de Vladimir Poutine, j’aimerai sa voir, s’il reste, au cœur de cet homme, une once d’humanisme, pour jouer de son influence, au près de Bachar el Assad, afin e trouver une solution, pour mettre fin, à la guerre en Syrie.

 Pour ma part, je suis particulièrement fatiguée de prêcher dans le désert ….

ministres gouvernement Humanisme lutte contre la corruption Mariage pour tous députés Assemblées délinquence criminalité Solidarité migrants. féminismes. Religions. djihadisme. Souffrance. lutte contre le terrorisme homophobie. élevage.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×