L'EUROPE EXISTE pour autre chose, que le commerce, des chiffres et des pourcentages.

  Oui, je sais, observant la montée des differents nationalismes, au sein de chaque pays européen, je comprends fort bien, que cette affirmation laisse pour le moins sceptique, et pourtant, c'est bien la stricte vérité.

http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/turquie-ces-enfants-syriens-au-travail-plutot-qu-a-l-ecole_1510903.html

  Je regardais il y a quelques jours, un reportage, sur les enfants de Syrie qui ont fui, avec leurs parents, et qui sont arrivés en Turquie.

 Turquie, qui s'enrichit sur le dos des pays européens, qui ont conclu avec elle, un marché, dans le but de tenter de garder chez eux, le plus de migrants possible, afin d'en contenir le flux.

 Sur cette video, donc, nous pouvons observer ce qu'est véritablement, la Turquie, aujourd'hui.

    Pays de culture islamique, et qui entretient, c'est le moins que l'on puisse dire, des relations des plus ambigues, avec notamment, la Syrie, où doivent continuer à circuler en toute impunité, bien d'autres choses, que des migrants, qui fuient leur pays d'origine.

   Je précise que depuis que je m'intéresse  à la politique internationale, et plus particulièrement, à L'EUROPE en laquelle je ne cesserai jamais de croire, je me suis toujours positionnée contre, et resolument contre, l'entrée de la Turquie, dans la communauté européenne....

 La raison n'a jamais consisté à stigmatiser un pays, sous pretexte qu'il est de culture islamique, mais dans le fait qu'étant de culture islamique, et considérant l'ignorance totale de ce que le mot LAÏCITE peut signifier, dans les pays islamiques, j'ai trouvé alors parfaitement justifié, de prendre cette précaution....

   J'ai été entendue, sur le sujet, et plutôt deux fois qu'une, et c'est encore le cas, aujourd'hui.

 En gros, que ERDOGAN, ait toujours pris l'Europe que pour une vache à lait, pour moi, n'a jamais fait aucun doute....

 Et sur ce reportage, donc, on peut voir ces enfants syriens, réduits à l'esclavage, en train de travailler, dans des ateliers clandestins, alors qu'en Syrie, ils allaient à l'école !

 Ils travaillent, maniant des produits dangereux, teignant des jeans, avec des substances, dont on a bien pris soin de retirer les étiquettes, pour le cas, où une "vilaine camera occidentale, issue d'un vilain pays démocratique, d'où émanent des lois protégeant les enfants et les personnes", ne puissent être filmés....

  Aujourd'hui, les anglais votent pour ou contre le BREXIT, utilisant, la Turquie, comme une menace via, l'Europe....

 Mais justement, il a bien été précisé, que les jeans en question, n'étaient pas vendus en Europe, mais uniquementen Turquie et Irak.....

 Ors, on nous a toujours raconté, enfin, avant que je n'y mette mon grain de sel, que sur le sol européen, les textiles, issus des zones géographiques, où se pratiquait l'esclavage, dans les usines, arrivaient sur le sol européen, et notamment, en France...

 Ors, on nous précise bien que ces jeans, ne sont pas vendus, sur le sol européen.

 Je précise ma pensée, je ne suis pas naïve, et je me doute bien, que si sur le plan européen, la loi est prévue pour qu'il en soit ainsi, dans la realité des faits, tout ne soit pas suffisamment contrôlé, pour que ce soit entièrement respecté.

   Il faut pousser l'Europe en ce sens, mais que deja, il en soit ainsi, sur le plan de la loi, pour moi, est un point d'une importance capitale, parce que ça signifie que sur le plan européen, il existe bien une prise de conscience réelle, sur la protection des personnes, et notamment, des enfants.

   Ici, en Normandie où j'habite, proche du Royaume uni, donc, depuis plusieurs années, sur le marché à Pavilly, on ne trouve plus que des produits, issus de la communauté européenne, aucun produit, issu de l'esclavage moderne....

 Alors, voilà, la preuve elle, existe.

  Et je peux le jurer, ma vie entière, jamais je ne cautionnerai, l'entrée dans la communauté européenne, d'un pays qui pratique l'esclavage, que ce soit, sur les enfants, ou sur les adultes.

 

Mardi 28 juin 2016.

 Le brexit a été voté ce week end, au Royaume Uni, mettant en évidance, à quel point, les intérêts bassement stratégiques et carrièristes de certains politique, arrivaient à prendre en otage, veritablement, les anglais, les plus necessiteux, et les plus demunis.

 On pourrait esperer que certains aient l'intelligence, de prendre en compte la situation carrement ubuesque, qui en résulte.

 Elle réside depuis toujours, dans le fait que nos amis ont culturellement, trouvé logique et cohérent d'entretenir des relations courtoises et naturelles, avec le bloc européen, alors qu'à l'insecurité sociale, qui est à l'origine m^me, du vote positif au brexit, les anti eux, rajoutent alors, encore plus, à l'insecurité sociale qui a généré le OUI.

  Ainsi, y compris dans les milieux culturels les plus modestes, ils ont voté pour le brexit, non pas pour rejeter l'Europe, mais pour sanctionner la politique de Cameron, qui delaisse, les campagnes au profit des grandes villes, dont Londres.

 Enfin, c'est le sentiment, que j'ai eu, en regardant différents reportages.

  Mais comment se fait qu'au sein du Royaume Uni, qu'il ne se trouve pas une chaine de télévision, comme nous avons, ici, avec France Télévision, ou Radio France, des emissions qui mettent en valeur, ces régions, avec leurs terroirs, leurs savoirs faire, et leurs potentiels, individuels ?

  Aujourd'hui, par le biais d'internet, de multiples possibilités existent, pour remettre sur pied, quelquefois, des entreprises, par le biais des COOP, comme nous l'avons fait, nous, aussi, en France.

https://www.youtube.com/user/lesscops

  Je ne sais pas dans quel poucentage cette methode est aplliquée, dans les autres pays d'Europe, je ne parle donc pas uniquement, du Royaume Uni.

  Je pense aussi à l'Espagne, qui par son vote à droite, dimanche donne à interprétation, et je suppose, qu'il est probable que la peu du braxit anglais, aient créé un reflexe un peu conservateur.

 Quoi qu'il en soit, c'est ainsi, et puisque l'une seules veritables certitudes, consiste à avoir conscience du fait, qu'il faille innover en toute chose, pour imprimer, le chemin européen, il ne fait pour moi, absolument aucune doute, que l'economie collaborative, doit être, expliquée, et encouragée, partout, en Europe.

 Elle doit l'être, pour plusieurs raisons.

  D'une part, un employé qui  gagne assez pour pouvoir economiser, trouvera beaucoup plus logiqueaujourd'hui, de placer son ae rgent, soit dans son entreprise, soit dans une entreprise, de sa region.

 Pourquoi, plus qu'avant ?

   Parce que les temps changent, et si l'être humain, qui a la chance d'avoir un travail, et de vivre de façon décente, a plus envie de voyager, que ça n'était le cas, auparavent, pour ses vacances, je pense qu'il est plus soucieux de ses origines sociales, et que par exemple, considerant le fait, que l'ascensseur social, ne fonctionne pas aussi bien qu'auparavent, si le fait d'investir dans une entreprise, regionale, ou que d'aider à restaurer, le château du coin, ou quelque chose de ce style, peut l'aider à donner un sens à sa vie, de façon plus concrete et appuyée, il est plus pres,à ce type de financement, qu'il ne l'était, auparavent.

  On sait, qu'un européen enrichi, il y a 20 ou 30 ans, allait placer son argent, plus dans les paradis fiscaux, par exemple.

  Aujourd'hui, nous savons, que ces personnes, de plus en plus, en pas uniquement, relativement à la peur de la sanction fiscale, realise que planquer son argent, dans les paradis fiscaux, moralement, est veritablement, sujet à problemes, dans le sens ou son argent, peut servir à financer n'importe quoi, de vraiment tres sale, en dehors de l'Europe.

  Moi, je me rejouis du fait, que les gens, riches,  se contentent de moins en moins, de n'être que celà.

  Je sais, jen'ai aucun doute, sur le fait, que ma position, soit vue par certains, comme une expression stupide, et naïve, voir moraliste...

 Mais ça ne me pose aucun problème, j'assume parfaitement.

   Quoi, que l'on fasse, sur cette terre, bien souvent, l'argent reste le nerf de la guerre, pour peu que le projet, soit ambitieux, alors, si cet argent, aide certains à s'élever, de façon plus altruiste que de se donner une bonne conscience, ça n'est certes pas moi, qui leur jetterai la pierre.

   Peut être que sur le plan européen,  quand un projet de crowfooding (je ne sais jamais comment ça s'ecrit, ce truc ???), si un dossier était déposé, l'europe pourrait donner un coup de pousse ?

  Ce que je trouve incroyable, c'est que partout en Europe, se trouvent des entreprises, qui ont été crées et demarrées grâce à des subventions européennes, et personne jamais n'en parle.

 Bon, sinon, é  "accessoirement", je viens de lire, les reactions de melanchon, tout à l'heure.

 Autant vous dire, moi, qui deteste la politique,  (je suis une artiste, à la base, pour ceux, qui auraient la mémoire courte), j'ai bien vite sauté je ne sais combien de paragraphes.

http://melenchon.fr/2016/06/28/du-brexit-et-de-madrid-perplexe-mais-motive/

 En fait, j'ai trouvé  ça tellement chiant, que j'ai sauté vite fait en bas.

  Melanchon, n'a pas saisi une chose, qui est pourtant absolument fondamentale, qui réside, dans le fait, que bon nombre d'entreprises, ne sont plus exclusivement françaises, et qu'à ce titre, leur gestion, selon les cas, est enpreinte aussi, des lois, du travail européennes, et d'autres, pays d'europe, individuellement....

 Ce qui en resulte, c'est qu'il faut qu'il aprenne, tres vite, ce que signifie le mot, MONDIALISATION....

 qui visiblement, ne fait absolument pas partie de son vocabulaire.

 Ce qui en resulte, c'est que pour se protèger, de cette mondialisation,  nous devons en europe, être unis, pour se proteger, et pour ça, il ne faut pas mepriser la seule façon, dont nous disposons pour y parvenir, c'est à dire l'Europe.

 Sa position, m'evoque, moi, une forme de mépris du riche, qui restitue un mépris, parfaitement contreproductif, et ça me désole.

 

députés ministres rythmes scolaires Solidarité lutte contre la corruption transparence égalité Humanisme Assemblées

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !