Europe

Bratislava en Slovaquie, septembre 2016, premier sommet européen depuis le Brexit.

http://fr.euronews.com/2016/09/16/nous-voulons-tous-montrer-l-union-europeenne-est-un-projet-unique-pm-slovaque

Je copie colle l'article, et je commente.

Les dirigeants des pays européens sont réunis pour la journée à Bratislava en Slovaquie.
C’est le premier sommet européen depuis le Brexit, la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne.

L’objectif des 27 est de se re-mobiliser autour de sujets communs, comme la sécurité et la défense ou encore l’accueil des réfugiés.

“Nous voulons tous montrer de l’unité.

   Oui, montrer cette unité, c'est bien, mais ce dont il importe le plus de parler, c'est du fait, qu'elle existe au sein de chaque peuple européen, bien plus qu'on ne le soupçonne.

 Au même titre que la conscience, européenne.

 Hier, je reflechssais à une chanson,  (oui, je sais, ça n'est pas sensé être considéré comme de la politique, et pourtant).

 "TOUJOURS DEBOUT3, oui, je sais, Renaud n'sest pas vraiment ce qu'on peut appeler, un perdreau de l'année, c'est d'autant plus interpellant, qu'on est  l'entrée de l'automne, et que nous sommes, en periodede chasse.

  Mais sans parler du succès de sa chanson, qui ne serait du qu'à son parcours personnel, je réfléchissais que le succes de l'été (dont j'ai bien evidemment, comme d'habitude, encore oublié le nom, à l'accordeon), parle lui aussi, comme bien d'autres chansons, d'un homme qui est encore debout.

  Comme si la DIGNITE étit une valeur refuge, refuge, comme REFUGIE.

  Et ce ne sont pas les deux seules.

 Je veux dire par là, simplement, qu'il n'est pas inutile ou illusoire de chercher à comprendre, pour quelle raison un chanteur inconnu de tous (j'espère qu'il ne m'en voudra pas), fait un carton, c'est simplement parce que ses textes, parlent aux gens, et tiennent un discours, qu'ils ont envie d'entendre, et de considérer comme étant de potentielles, réponses aux valeurs existentielles, qu'ils souhaitent voir mises en avant, ou en tout cas, répandues, le plus possible.

  C'est pour cette raison, que si je ne trouve pas le temps de m'occuper de la chanson,à l'Eurovision,  c'est par manque de temps, mais que je n'en pense pas moins.

   Et on sera bien loin alors, de l'omniprésence, des anglosaxons, qui non satisfait du rayonnement de leur langue, (sans parler du BREXIT, et pourtant, il y aurait à dire)  et qui par producteurs interposés, nous l'impose, comme une langue universelle, alors, que chaque pays, devrait au contraire revendiquer le droit de proposer un chanteur, dans sa langue, quitte à être subventionné, pourquoi pas, par la communauté européenne.

 Excusez moi, je m'emballe...

   Je veux simplement dire, par là, que ce qui rapproche les pays européens, les uns des autres, est en fait, bien plus fort, que ce qui nou sépare. Et qu'il serait temps, d'en prendre vraiment conscience.

   Nous voulons tous montrer que l’Union européenne est un projet unique et que nous devons poursuivre ce projet. A la fin de la journée, j’espère que nous serons prêts à lancer une feuille de route des sujets les plus importants que nous souhaitons traiter dans les six prochains mois.“
Robert Fico, Premier ministre slovaque

“_Le Brexit a ouvert une crise profonde au sein de l’Union européenne, commente notre envoyé spécial à Bratislava.
Tous les dirigeants s’interrogent sur l’orientation à donner au projet européen.

 Oui, je comprends, moi, j'ai bien des idées, sur le sujet, et dont certaines, qui risquent d'en surprendre pas mal.

  Je trouve indécent, et surtout, illogique, par exemple, que la comission européenne interdise à des marchés d'un apys européen donné, de privilégier des entreprises dece même pays, cette loi, est complètement obsolète, et l'est d'autant plus, à présent, qu'il faut veiller, à ce que chaque pays d'Europe, puisse d'une part, développer un label LOCAVORE pour diminuer, les transports des marchandises, et des produits finis, pour limiter les émissions de gaz à effet de serre....

  Mais aussi, que chaque agriculture, de chaque pays, par ce label LOCAVORE, puisse protéger ses agriculteurs, d'une concurrence déloyale, vis à vis des autres pays européens.

 On peut decliner, ce label locavore, aussi, vis à vis du marché du travail,  en ce qui concerne la loi travail, dans chaque pays, qui aurait pour consequence de penaliser quiconque, qui irait faire travailler une entrepise, qui est située à l'autre bout de l'Europe, dans le seul et unique but, de beneficier d'un tarif, horaire, ayant pour consequence, une concurrence deloyale, vis à vis des entreprises de son pays, je pense, à l'artisanat, notamment.

Certains veulent une plus grande intégration. D’autres comme la Pologne et la Hongrie veulent retrouver une certaine marge de manœuvre vis-à-vis de Bruxelles.

 Je pense que dans la perspective, de telles ambitions, il ne serait stupide, ou si surprenant, de les voir, se trouveés exclus, par leurs exigences, d'un systême qui justement, leur aurait permis, d'être mieux, protegés, selon les remarques, que j'ai faites, plus haut.

De cela, il sera question aujourd’hui lors de ce sommet, tout comme le terrorisme, l‘économie et l’accueil des migrants._”
Sandor Zsiros, envoyé spécial d’euronews à Bratislava

Bratislava en attendant Rome

Les dirigeants européens ont choisi de tenir ce sommet hors de Bruxelles, comme pour sortir du cadre institutionnel.

 Je pense que c'est une bonne idée. Pourquoi pas ?

   Certains diplomates préviennent qu’il ne faut pas attendre de grandes décisions de cette réunion informelle organisée sur les hauteurs du Danube. Et de donner rendez-vous en mars prochain à Rome. Ce sera le 60ème anniversaire du traité fondateur de la construction européenne. Comme un symbole pour relancer un projet européen qui aujourd’hui bat de l’aile.

 Je ne suis pas certaine que l'expression "battre de l'aile", soit bien appropriée, mais je m'en explique.

 La richesse de l'Europe, c'est sa diversité, et sa Culture.

 La culture d'un pays, est justement portée par les artistes, justement, dontle symbole, est l'oiseau, raison, piur laquelle, je n'adhère pas !

 La Culture, c'est ce qui forge avec les valeurs transmises, et le patrimoine, au sens large, la véritable identité des pays.

 Les nationalistes, eux, voient en l'Europe, une forme de danger, vis à vis de ces antités, alors qu'au contraire, c'est en observant nos différences,  (terroirs, traditions, mais aussi, créations, et sang neuf), qu'on arrive à cohabiter, plus harmonieusement.

 Mais la vérité vraie, c'est que les courants nationalistes, qui tendraient à séduire, ne font que créer cette peur de toute pièce, (et certains gouvernement,les ont suivis, aussi, ce qui est regrettable) véhiculant ainsi, via internet surtout des problèmes qui n'existe quasiment pas, dans la realité, ou en tout cas, bien moindre, que ce qui est vehiculé.

 La raison pour laquelle, ils s'y livrent, se résume en un point, qui consiste à prendre le pouvoir, et uniquement celà.

  Ils ne sont généralement pas racistes précisement, d'ailleurs, mais jouent de cet argument, pour rallier, leurs adhérents.

 J'avais décrit, cette situation, au sujet de marine le pen, en France, dont je disais, qu'elle tenait, d'une main, le lance flamme, pour allumer les incendies, et de l'autre, un tuyau percé pour eteindre les feux, qu'elle allumait, et je persiste sur cette metaphore, VOILA LA STRICTE VERITE.

 Et dans chaque pays d'Europe, c'est ce qui se produit.

Pour aller plus loin

>> “A Bratislava, un sommet européen pour ‘reprendre le contrôle’.”, article paru dans Le Monde, à lire ici

>> “l’heure tourne pour l’Europe”, éditorial paru dans La Libre Belgique, à lire ici

Lire la suite

La Belgique envisage d'étendre ses frappes à la Syrie.

http://www.levif.be/actualite/belgique/la-belgique-envisage-d-etendre-ses-frappes-a-la-syrie-qui-est-pour-qui-est-contre/article-normal-473897.html

  En fait, une fois lu l'article, on réalise, que mine de rien, s'il n'existe pas d'armée européenne, ce qui est vrai, il existe une forme de logique cohérente, en sein de l' Europe, quoi qu'en pensent certains, et ça, c'est une bonne nouvelle, encore faut il le reconnaitre.

  Moi, je suis pour, la France est plus engagée que les autres pays d'Europe, et ça n'est pas normal, le fait qu'un autre pays d'Europe l'envisage est un excellent message, qui tend à donner de l'Europe enfin, une image plus cohérente, et surtout, qui existe bien au delà, de critères strictement financiers, et commerciaux. L’idéal serait que d'autres pays d'Europe leur emboitent le pas.

http://www.lesoir.be/1138545/article/actualite/monde/2016-03-02/etats-unis-demandent-officiellement-belgique-d-intervenir-en-syrie

   Moi, je suis pour, la mort dans l'âme, mais je suis pour, et je n'ai qu'une hâte, c'est qu'on trouve un moyen, pour que daesh, ne soit plus toxique, et soit exterminé, en temps que force politique, de telle sorte que les syriens qui ont fui leur pays, pour sauver leur peau, puisse de nouveau, y vivre.

Lire la suite