Août 2016, en mal de notoriété, Nadine Morano en remet une couche.

http://www.francetvinfo.fr/politique/ump/nadine-morano/injures-envers-nadine-morano-l-humoriste-guy-bedos-a-nouveau-relaxe_1573815.html

Ce qui est vraiment incroyable, c'est qu'elle n'ait pas encore compris qu'en s'acharnant ainsi, elle signe simplement, le fait, qu'elle soit incapable d’autodérision.

   La seule attitude respectable, qui vaut, en pareille circonstance, en supposant, qu'elle n'aime pas l'humour de Guy Bedos, eût été de faire celle qui s'en moque, et de ne même relever.

   Là, plus elle s'acharne, plus elle confirme ce que Guy Bedos affirme...

   Moi, il y a un jour, où elle m'a insultée, c'est quand elle a dit que la france était un pays de race blanche, et moi, en temps que française de souche, je me suis sentie insultée, vis à vis des immigrés, dont je me sens proche, je me demande si je ne vais pas porter plainte, en fait.

   L'insulte, pour information, ne consiste pas nécessairement, dans le fait d' utiliser ce type de vocabulaire, on peut être infiniment plus blessant, et humiliant, sans ce type de vocabulaire, mais ce sont là des propos, qui volent trop haut, pour son niveau intellectuel, je pense.

 Voyez, là, je n'ai employé aucun mot, insultant, mais je suis au moins aussi blessante, que Guy Bedos.

transparence féminismes. Droite

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !